Librairie « Gouraya » de Bgayet : un exemple à suivre

2
Librairie Gouraya, Bgayet
Librairie Gouraya, Bgayet

KABYLIE (TAMURT) – En ces temps de vaches maigres pour tout ce qui a trait à la culture et plus particulièrement au livre et à la littérature, au sens large du terme, il existe encore de nombreux espaces qui résistent à toutes les difficultés et à toutes les pressions imaginables afin de ne pas sombrer dans la médiocrité et l’ignorance. S’il y a bien un exemple qui illustre cette résistance face à l’indigence intellectuelle qui gagne le terrain en Algérie, c’est la librairie Gouraya de Bgayet.

Il suffit d’y pénétrer pour constater qu’il y a encore de l’espoir pour la Kabylie tant qu’il y a encore des hommes qui osent garder le courage de persévérer dans le domaine du livre. Il s’agit en effet, de l’une des plus belles et des plus riches librairies de Kabylie voire d’Algérie. Une infinité de titres d’ouvrages allant des œuvres de grands romanciers universels aux romans écrits par les nôtres sans oublier bien sûr ceux des enfants de la région et qui sont fort nombreux d’ailleurs. Le client est accueilli avec de grandes affiches annonçant les nouveautés dont les thèmes ont trait à tout ce qui est berbère et kabyle. Lors de notre passage, c’est le livre « Matoub Lounès, le chemin vers le mythe » de Yacine Hebbache qui est mis en valeur. Mais cette librairie donne la priorité à tous les livres qui respirent l’amazighité et la Kabylie.

On en veut pour preuve le fait que le premier rayon sur lequel tombe le client est constitué de dizaines de livres publiés aux éditions « Tafat » que dirige le romancier Tarik Djerroud, domiciliées à Bgayet. Il y a aussi les livres des auteurs locaux comme Rachid Oulebsir, Amar Mezdad, Mohand Ait Ighil… Puis en second plan, il y a des centaines de titres constituant tout ce que la littérature mondiale a de plus beau et de plus profond avec des géants comme Tolstoï, Dostoïevski, Kafka, Hemingway, Faulkner, etc. Quant à l’aspect esthétique de la librairie Gouraya, il y a de quoi de donner envie de lire aux plus récalcitrants des clients. Tout citoyen qui se rend dans la ville de Bgayet gagnerait à visiter la librairie « Gouraya ». Sinon, sa virée dans la ville de Bgayet aurait sans doute un goût d’inachevé.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici