Libye : Le Parlement envahi par des Libyens mécontents du gouvernement

0

Des Libyens mécontents de la composition du gouvernement de transition annoncée par le Premier ministre désigné, Moustafa Abouchagour, ont fait irruption ce jeudi dans l’enceinte du Parlement à Tripoli.

De 150 à 200 personnes venues de Zaouïa, 50 km à l’ouest de la capitale, ont pénétré dans la salle où se déroulaient les débats du Congrès national général (CNG), ce qui a entraîné une suspension de séance. Les élus devaient se prononcer sur les choix de Moustafa Abouchagour, qui a présenté mercredi un gouvernement dans lequel ne figure aucun représentant de l’Alliance des forces nationales (AFN), première force parlementaire.

«Nous n’acceptons pas cette liste. Il semble qu’une seule idéologie soit représentée»

«Après avoir entendu la liste, tout le monde était en colère à Zaouïa. Certains ont même commencé à manifester mercredi sur la place centrale», a rapporté Nouri Chambi, un habitant de cette localité interrogé parmi les manifestants. «Abouchagour a dit qu’il allait former un gouvernement de coalition, qu’il allait faire appel à l’expérience. Zaouïa a proposé des candidats au poste de ministre du Pétrole, mais il a pris quelqu’un qui n’est pas très connu», a-t-il déploré, évoquant Mabrouk Issa Abou Harroura.

Beaucoup d’autres personnalités choisies par le Premier ministre désigné sont peu connues. Parmi elles figureraient des membres de l’aile politique des Frères musulmans. Ibrahim al Gharyani, chef de file de l’AFN, a assuré qu’aucun membre du mouvement n’avait été retenu. Les manifestants ont fini par sortir de l’Assemblée, mais sont restés au dehors. «Nous n’acceptons pas cette liste. Il semble qu’une seule idéologie soit représentée», a déploré l’un d’eux. Les députés sont appelés à se prononcer sur chacune des personnalités choisies par Moustafa Abouchagour, dont le gouvernement peut encore être modifié. La séance devait reprendre dans la journée.

Avec Reuters