Libye: Un groupe armé attaque le Parlement et réclame sa suspension

0

LIBYE – Un groupe armé a attaqué dimanche le parlement libyen à Tripoli, réclamant sa suspension, au moment où le chef d’une force paramilitaire se dit engagé dans une offensive contre les groupes islamistes à Benghazi (est), qu’il a qualifiés de «terroristes».

Le président du Congrès général national (CGN, Parlement), Nouri Abou Sahmein, n’a pas écarté que l’attaque contre le Parlement ait été commandée par l’ancien général Khalifa Haftar, mais le gouvernement a affirmé plus tard dans un communiqué qu’il n’y avait «aucun lien réel» entre les évènements de Tripoli et Benghazi, à 1.000 km à l’est.

Selon des témoins, les assaillants faisaient partie des puissantes brigades de Zenten, connues pour leur opposition aux islamistes et qui avaient déjà attaqué le CGN par le passé. Ces brigades se sont retirées des lieux peu de temps après l’attaque, et des affrontements les ont opposés plus tard à des milices rivales sur la route de l’aéroport. Ces violences ont fait deux morts et 55 blessés, selon un bilan du gouvernement.

Dans la soirée, un colonel disant parler au nom de l’armée a accentué encore la confusion, en annonçant la «suspension» du CGN, la plus haute autorité politique du pays.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici