La ligne éditoriale de Tamurt dérange

19

KABYLIE (Tamurt) – Seul journal kabyle fiable, Tamurt, dérange plus de monde qu’on ne le pense avec sa ligne éditoriale pertinente et ses articles de révélations. Les attaques contre nos journalistes et notre journal se succèdent et se multiplient. Les insultes et les accusations sans aucune preuve sont récurrentes contre nos journalistes et elles fusent de partout.

Des journalistes militants voués pourtant à leur mission bénévolement depuis des années. Ils ont relevé le défi. Tamurt s’est imposé comme media principal en Kabylie, au point que des quotidiens étrangers reprennent nos articles et citent souvent notre journal comme source.  Depuis 2012, le nombre de lecteurs s’est multiplé par dix et il ne cesse de s’accroitre. Les récentes attaques contre ce journal révèlent à quel point notre ligne éditoriale dérange. En plus des hommes du régime, certains militants, manipulés par des pseudo-militants, ont versé leur venin sur notre journal.

La citation de certains militants comme agents du régime qui ont infiltré le MAK est la goutte qui a fait déborder le vase. El Hadi Ould Ali paye de sa poche des dizaines faux militants pour infiltrer le MAK, dont un de ses cousins que nous avons cité nommément dernièrement. D’autres noms seront publiés prochainement. D’autres pratiques du régime colonial d’Alger seront toujours révélées et avec détails par notre journal. Nos informaticiens, nos collaborateurs et plusieurs militants souverainistes qui apportent leur soutien à Tamurt sont plus que jamais déterminés à continuer de l’avant.

Vu le nombre important de nos lecteurs, Tamurt est sur le projet d’ouvrir officiellement son siège à Paris, un autre en Kabylie et lancer ainsi le vieux rêve kabyle d’une chaîne indépendante et d’une radio. Nos journalistes qui ont tant donné à Tamurt depuis 2009, année de son lancement, auront leurs contrats de travail professionnels et leurs cartes de presse. Leur bénévolat renforce leur crédibilité.

Lounès B