L’information est confirmée par l’Elysée : L’armée algérienne défilera le 14 juillet en France !

15

ALGÉRIE (Tamurt) – La participation de l’armée algérienne à cette manifestation contredit la politique prônée par l’Algérie depuis 1962. Ce qui pouvait être à l’origine d’un scandale, une humiliation pour la fameuse famille révolutionnaire algérienne ne semble plus déranger. Pour quelque dinar en plus, cette famille accepte volontairement que Bouteflika devienne un vrai serviteur de la France. Les masques ne finissent pas de tomber…

C’est cette même armée coloniale qui a offert des chars et des blindés à l’armée des frontières pour mater le GPRA en 1962, représentant légitime du peuple algérien. La suite tout le monde la connait.

La participation de l’armée algérienne à cette manifestation contredit la politique prônée par l’Algérie depuis 1962. Ce qui pouvait être à l’origine d’un scandale, une humiliation pour la fameuse famille révolutionnaire algérienne ne semble plus déranger. Pour quelque dinar en plus, cette famille accepte volontairement que Bouteflika devienne un vrai serviteur de la France. Les masques ne finissent pas de tomber…

Les généraux de l’armée algérienne, qui étaient tous dans l’armée française durant la guerre de libération, à l’image de Khaled Nezzar et Mohamed Lamari, selon des biographies écrites de leurs propres mains, sont toujours restés fidèles à l’armée Françaises.
Depuis 1962, le régime algérien jouait sur les sentiments des algériens en leur faisant croire qu’il réclamait la repentance de la France concernant les crimes commis en Algérie. Le temps vient de démontrer qu’il ne s’agissait que d’un leurre. Tout le monde sait que c’est le Quai d’Orsay qui gère les dossiers les plus importants en Algérie.
La participation de l’Algérie au défilé de ce 14 juillet nous renseigne sur cette réalité divulguée ainsi au grand jour.

En France, un collectif « Non au défilé des troupes algériennes le 14 juillet 2014 » est en cours de création, avec le député FN Gilbert Collard et le vice-président du parti, Louis Aliot, afin de s’opposer à la présence de l’armée algérienne le 14 juillet.

Nous verrons si les énergumènes qui chahutaient les manifestations du MAK à Paris s’ils feront de même le 14 juillet prochain ! Heureux les martyrs qui n’ont rien vu !

Saïd F