L’intimidation des cadres du MAK continue

8

ALGÉRIE (Tamurt) – Slimane Kadi, Mouloud Hamraoui et Lazhar Bessadi, membres du conseil universitaire du MAK, ont été interpellés, hier vendredi à Boghni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, par la police colonialiste d’Alger.

C’est la énième fois que le gouvernement d’Alger s’en prend aux souverainistes kabyles pour essayer de les dissuader de continuer sur cette lancée indépendantiste. Bouaziz Ait Chebib, Azem et tant d’autres ont subi le même sort ces derniers jours. Le pouvoir colonialiste d’Alger ne cesse de redoubler d’offensive pour mettre un terme au combat libérateur des indépendantistes kabyles.

Ce n’est pas la première fois que ces cadres ont été arrêtés par les services de sécurité. Il y a moins d’un semestre de cela, ces mêmes personnes ont été invités à se rendre au commissariat central de Tizi-Ouzou afin de récupérer le matériel que la police leur avait confisqué. Une fois sur place, ces cadres du mouvement souverainiste kabyle ont subi un très long interrogatoire portant sur des questions personnelles et religieuses auxquelles ils ont refusé de répondre.

Amaynut