L’intolérance religieuse à Marseille

0
intolérance religieuse à Marseille
intolérance religieuse à Marseille

MARSEILLE (Tamurt) – Le jeudi 14 juin, la veille de l’aid el fitre, fête religieuse des musulmans qui marque la fin du jeune du mois de ramadan, vers 14h30, un homme d’une cinquantaine d’années de type nord-africain descendait, seul, l’escalator de la station de métro de la Blanchard, en mâchant un Chewing-gum, quand un jeune homme âgé d’environ 25 ans presse le pas derrière lui. Arrivé à sa hauteur, sans le regarder, ce dernier cri très fort mange, mange, mange, hallouf ! Il a continué en accélérant le pas.

L’homme est resté bouche bée. Il n’avait rien compris. Arrivé devant les appareilles de validation des tickets, il s’est dirigé vers les contrôleurs de la RTM pour se plaindre avant de descendre vers le quai du métro, très nerveux.

A chaque mois de ramadan, en France, il y a de nombreuses agressions physiques et verbales contre les Français d’origine nord-africaine par les salafiste qui ont déjà réussi à faire appliquer la charia dans certaines cités dites sensibles. L’écrivain et journaliste Mohamed Sifaoui aussi a fait l’objet d’une agression verbal, sur la terrasse d’un restaurant, pendant le ramadan.

En Algérie et au Maroc, de nombreux jeunes ont été condamné à une année de prison ferme pour non observation du jeûne.

Kader DAHDAH