L’Iran nie tout lien avec le groupe d’espionnage arrêté en Arabie saoudite

0

L’Iran n’a aucun lien avec le groupe accusé d’espionnage arrêté récemment en Arabie saoudite, assure le porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un entretien diffusé dimanche.

Ryad a annoncé mardi l’interpellation d’un Iranien, d’un Libanais et de 16 Saoudiens soupçonnés d’espionnage au profit d’un pays non précisé, mais la presse et les observateurs pointent Téhéran du doigt. «Porter des affaires sans fondement à la connaissance de la presse ne vise qu’à alimenter la consommation locale», a déclaré Ramin Mehmanparast à la chaîne iranienne Press TV. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères dénonce en outre un «scénario répétitif».

L’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite se livrent une sévère lutte d’influence au Moyen-Orient, notamment à Bahreïn, au Yémen, en Syrie, au Liban et en Irak. Réunis le mois dernier à Ryad, les ministres des Affaires étrangères du Conseil de coopération du Golfe ont accusé la République islamique d’ingérences dans leurs affaires intérieures.