Le livre a été écrit par Karim Saïdi : La wilaya III dans l’Histoire

3
spoliation de l'indépendance

ALGERIE (Tamurt) – Le livre de l’auteur Karim Saïdi, qui vient de paraître, aurait pu s’intituler également « comment les arabophones ont spolié l’indépendance de l’Algérie ? ». Mais l’auteur a préféré nuancer le titre pour des raisons évidentes.

Le livre donc qui vient de paraître aux éditions Tafat de Bougie porte le titre : « La wilaya III dans l’Histoire, genèse politique, militaire et sociologique du conflit (1954-1962) ». Le livre de l’universitaire Karim Saïdi est original parce qu’il aborde la guerre d’Algérie sous un tout nouvel angle, presque inédit. Il met en valeur le rôle joué par les kabyles et la région de Kabylie durant toute cette période. L’Historien commence par revenir sur les tout débuts de l’insurrection en intitulant ce chapitre clairement : « les kabyles et l’insurrection ». Puis, l’auteur aborde les événements inhérents au déclenchement de la guerre le 1er novembre 1954 en rappelant que c’est au cœur de la Kabylie, à Ighil Imoula, près des Ouadhias, que la déclaration du 1er novembre 1954 a été imprimée.

L’écrivain enchaîne avec le rôle déterminant jouée par la wilaya III durant la guerre d’Algérie avant de terminer avec la marche vers  l’indépendance « ou le début de l’éviction kabyle ». L’auteur évoque, avec une franchise rarement employée dans d’autres livres sur la guerre d’Algérie, les déchirures qui n’ont cessé d’opposer kabyles et arabophones et ce, depuis la crise dite berbériste dans les années quarante jusqu’à l’indépendance et bien au-delà. Un livre qui a le mérite de dire tout haut ce que tout le monde sait et pense tout bas.

Tahar Khellaf