Localité de Tizi Tlata : Les élus FFS reviennent à la charge

2

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les querelles entre les militants et élus des deux partis politiques frères ennemis Kabyles, le Front des Forces Socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), n’en finissent pas. Les divergences profondes entres ces deux formations politiques ont porté un sacré coup à la Kabylie.

Les élus FFS de la localité de Tizi N’Tlata, à 20 km au sud-est de Tizi-Ouzou, sont encore revenus à la charge pour s’attaquer au maire de cette localité qui est d’obédience RCD. Ils ont rendu public une déclaration afin de « dénoncer les agissements du maire de cette localité ».

« C’est du jamais vu dans les annales d’une APC ! Un maire (sous une couleur politique) qui pousse le personnel à faire dans un premier temps « une grève » en guise de soutien en sa faveur. Cela s’est passé à la commune de Tizi N’Tléta relevant de la Daïra des Ouadhias au sud de la wilaya de Tizi-Wezzu où le maire Mr ZEROUKI Mahfoud, à l’occasion d’une réunion de l’assemblée communale qui s’est tenue ce Jeudi 12 Septembre 2013 dont l’ordre du jour est l’approbation du budget supplémentaire (BS) de l’exercice en cours, incite les fonctionnaires de cette institution étatique à observer un arrêt de travail durant cette journée pour qu’ils expriment soi-disant (leur soutien indéfectible) en…sa faveur », lit-on sur la déclaration.

Les élus FFS n’ont pas été tendres envers leurs éternels « amis – ennemis » du RCD. Ils expliquent que le « maire a réuni tout le personnel en date du 03/09/2013 au siège de l’APC à qui il demandait leur soutien… Chose qui n’a pas eu lieu en raison de l’illégalité de l’action vis-à-vis de la loi.

«Une déclaration qui ne porte aucun cachet ni signature placardée dans tous les coins de la mairie voire même dans la salle de délibération dans une institution étatique que nous considérons comme une autre infraction (Nous constatons également l’absence des signataires). Nous, élus FFS, avons décidé de boycotter l’assemblée car nous suspectons que la déclaration est tout simplement l’œuvre du Président de l’APC qui persiste une fois de plus dans sa politique d’exclusion, à commencer par : l’isolement des élus FFS, Instrumentalisation de l’administration… A qui le tour dans les jours à venir… ? Pour cela, nous, élus FFS, jugeons que ces agissements néfastes ne sont que la violation de la législation et la loi en vigueur» , précisent les élus FFS de Tizi N’Tlata.

Des copies de cette déclaration ont été envoyées au chef de daïra des Ouadhias, le wali de Tizi-Ouzou, à l’APW de Tizi-Ouzou, au procureur de la république et à la presse. Les signataires sont les élus Sehaki Hocine, Taleb Mohamed, Zekraoui Salem, Rabia Hakim, Zeghoud Belkacem. Notons que c’est la deuxième déclaration que le FFS a signé contre le maire RCD de Tizi N’Tlata en espace d’un mois. Le maire de cette localité a préféré garder le silence pour le moment et de ne pas répondre à ses détracteurs.

Nassim N