Lors des événements d’octobre 1988 : Nordine Ait Hamouda avait appelé à soutenir Chadli

12
Ait Hamouda

KABYLIE (Tamurt) – C’est une révélation, pour le moins fracassante, que contient le livre de l’historien Alain Mahé, « Histoire de la Grande Kabylie, anthropologie du lien social dans les communautés villageoises ». En effet, dans la page 521, l’auteur, qui a réalisé un véritable travail de titan, révèle que l’ancien cadre et membre fondateur du Rassemblement pour la culture et la démocratie RCD et fils d’Amirouche, Colonel de l’Armée de libération nationale et chef de la wilaya III, Nordine Ait Hamouda avait appelé les citoyens de la Kabylie à soutenir l’ancien Président de la République algérienne Chadli Bendjedid lors des événements d’octobre 1988 qui avaient enflammé la capitale Alger et plusieurs autres villes algériennes.

Le chercheur en Histoire Alain Mahé écrit textuellement que : « Le 15 octobre 1988, dans un article paru dans le journal français Le Monde, Nordine Ait Hamouda, s’exprimant au nom de ses camarades, revendiqua le contrôle de la situation en Kabylie lors des émeutes d’octobre et appela la population à soutenir Chadli Bendjedid ».

Vingt huit ans plus tard, on se demande pour quelle raison Nordine Ait Hamouda avait-il fait de telles déclarations en sachant à quel point la majorité écrasante de la population kabyle était hostile au pouvoir de Chadli ?  D’ailleurs, dans les albums ayant suivi les événements d’octobre 1988, notamment dans l’Ironie du sort, Matoub Lounès n’a pas hésité à critiquer sévèrement le même Chadli pour sa responsabilité dans les massacres et les tueries commises lors des événements d’octobre 1988, dont lui même était l’une des victimes.

Idir Ait Djennad pour Tamurt