Lutte intestine pour les postes de députés….

4
siège APN

BOUGIE (Tamurt) – L’approche des élections législatives et locales crée des tensions entre les membres des différentes familles politiques, notamment chez les pseudo-démocrates alors, qu’au même moment, les partis politiques islamistes fusionnent.

Chez les socialistes du FFS, pour se conforter et prendre des décisions (qui les arrangent) en relation avec la confection des listes, trois membres de l’instance présidentielle ont livré un quatrième membre à la commission de discipline du parti qui l’a exclu alors que « la cinquième membre » a été mise à l’écart. C’est ainsi qu’il en ressort que la liste à la députation comportera une majorité d’anciens députés qui restent influents au niveau du parti. Chez le frère ennemi, le RCD, la liste se dessine. Elle sera, assurément, menée par l’actuel président du bureau régional. Ce sera le cas aussi chez le RND dont la tête de liste sera, vraisemblablement le premier responsable du parti à Bougie. De même au FLN où on parle de l’actuel mouhafedh de Bougie et néanmoins maire de la même ville comme tête de liste.

Même le MDS, ex-parti communiste, n’échappe pas à ce remue-ménage. Un groupe de responsables du parti a pondu une déclaration dans laquelle il dénonce la participation du parti aux prochaines joutes électorales. Des manipulations et la confection de fausses listes de soutien à la participation du parti aux législatives o nt été relevées au niveau de ce parti dit démocrate. La politique se limite, à Bougie comme partout ailleurs, aux postes d’élus, assez bien rémunérés depuis quelques années.

Amaynut