Lyazid Abid, vice président du GPK à Freiburg « L’officialisation de tamazight n’augure rien de bon »

5

FREIBURG (Tamurt) – Le premier vice président du GPK, Lyazid Abid, n’est pas allé avec le dos de la cuillère, hier soir à Freiburg dans sa conférence, pour dénoncer le régime algérien qui veut, une fois de plus, la manipulation et sa ruse dans sa soi disante officialisation de tamazight.

« Après avoir essayé toutes les méthodes pour anéantir tamazight mais sans y parvenir, Le pouvoir prône aujourd’hui une officialisation de celle-ci. Cette officialisation n’augure rien de bon. C’est un cadeau à double tranchant. L’Algérie usurpe l’honneur qui revient aux militants de la cause amazighs qui ont risqué leur vie et s’efforce d’acquérir une certaine légitimité qui lui permettra de réprimer toute voix discordante. », tonne Lyazid Abid.

Une vérité que, faut-il le dire, partagent tous les Kabyles. Lyazid Abid a dénoncé aussi le fait que la langue arabe et toujours prescrite comme supérieure à la langue tamazight.

«Si nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreux à nous revendiquer Amazigh, Kabyle, Mozabite, Chaoui, Targui, Rifain, Chleuh, si nous en sommes fier, c’est grâce à l’immense travail des militants berbéristes. C’est à eux que j’ai une pensée toute particulière. Je sais que vous êtes nombreux dans cette salle. À vous seul revient l’honneur de l’éveil des consciences des peuples amazigh. Vous êtes l’honneur de tamazigha. Vous avez affronté héroïquement la police politique de ce même pouvoir, qui, même en reconnaissant tamazight restera pourri et finissant. Oui c’est le même régime qui change de couleur tel un caméléon. En 1962 Bouteflika était ministre FLN,  en 2016 il est président FLN. Que serait devenue l’Allemagne si elle était gouvernée par les mêmes hommes de l’époque de Konrad Adenauer », se demande Lyazid Abid.

Ce dernier a fait appel aux autorités allemandes de ne plus croire le régime algérien, qui fait croire que les Kabyles jouissent de tous leurs droits. Le vice président du GPK, qui a sillonné plusieurs pays au monde pour faire connaitre la cause kabyle et dénoncer le régime d’Alger, à lancé aussi un appel solennel au conseil de sécurité de l’ONU d’intervenir pour protéger les peuples amazighs opprimés par le régime colonial d’Alger.

A la fin de la conférence,  Massine l’invité d’honneur et militant actif et de longue date de la cause amazigh a tenu à remercier les activistes Kabyles d’Allemagne. « Je suis heureux que les Amazighs en communion la fête de Yennayer. Nous sommes un peuple et on doit savoir ce qu’il faut faire pour notre avenir », dira Massine qui a appelé les Kabyles à ne jamais lâcher les bras pour continuer d’exister comme tous les peuples du monde.

Lounès B