Les lycéens de Tizi N’Berber en grève depuis le début de l’année scolaire

1
Lycée Tizi N'Berber

TIZI N’BERBER (Tamurt) – Selon les déclarations postées sur les réseaux sociaux, les élèves du lycée Hocine Ait Ahmed de la commune rurale de Tizi N’Berber rappellent qu’ils sont toujours en grève après l’avoir entamée au début de l’année scolaire. Malgré la venue d’une commission déléguée par l’académie de Bougie, la situation ne s’est améliorée d’un iota.

Les revendications sont multiples mais qui peuvent être satisfaites pour peu que les responsables compétents daignent lever le petit doigt. Il est question de la réhabilitation de la route qui mène vers cet établissement, de l’ouverture de la cantine scolaire, de la disponibilité de l’eau potable, de la disponibilité du matériel au niveau des laboratoires, de l’hygiène au niveau des sanitaires et de la mise en marche de la chaudière. Tous ces problèmes auraient pu être réglés au tout début de l’année s’il y avait une association de parents d’élèves digne de ce nom, fera remarquer un citoyen de la localité. En effet, celle-ci n’existe pas, semble-t-il.

Alors ce sont les élèves qui ont décidé de crier leur ras-le-bol du moment leurs parents émargent aux abonnés absents. Pourtant cet établissement a été ouvert en 2016, c’est-à-dire qu’il est à sa deuxième année d’existence. Beaucoup de choses auraient pu être faites en deux années. Il ne suffit pas d’ouvrir un lycée pour présenter un bilan positif lors d la campagne électorale, il faut aussi s’en occuper comme il se doit.

Amaynut