Madjer, Menad et Ighil sont des kabyles

23
Madjer, Menad et Ighil

ALGÉRIE (Tamurt) – Le nouvel entraîneur de la sélection algérienne, Rabah Madjer, est descendu en flammes par certains courants politiques islamistes, rien que pour s’être exprimés en Français lors d’une conférence de presse.

Les détracteurs de Rabah Madjer exigent de lui de parler en langue algérienne, c’est à dire l’arabe. Or, l’arabe n’est pas la langue des Algériens. Ils sont Amazighs comme tout le monde le sait. Si le Français est considéré par les islamistes comme une langue d’un occupant, l’arabe aussi est une langue d’un autre envahisseur de l’Afrique du nord. Les Arabes étaient plus cruels que les Français. Si on exige une langue nationale à Rabah Madjer, ça sera certainement la langue Amazighe. Rabah Madjer est un kabyle. Il est originaire de Tigzirt.

Ses deux adjoints, Menad et Ighil sont aussi des kabyles. Les arabes n’existent pas en Algérie. Les arabophones algériens, qui renient leur origines et qui veulent devenir arabes plus que les vrais arabes, doivent exiger d’abord aux enfants des décideurs d’étudier en langue arabe et en Algérie, pas en Français et en Anglais en Europe, avant de s’en prendre à Rabah Madjer. Mais leur hypocrisie n’a pas de limites.

Ravah Amokrane