Le MAK installe la confédération d’Igawawen

2

TIZI-OUZOU (tamurt) – Le village Elqern dans la commune d’Alma n Sila (Michelet) a abrité, ce samedi, une réunion regroupant les représentants du MAK des différents  Archs constituant la confédération d’Igawawen.

Ainsi les représentants des coordinations MAK d’Alma n Sila, At Yahia, Aqvil, At Vu Yusef, At Yettura, At Illitent, At Attaf, Aqvil, Ivudraren, At Yanni et At Wasif ont débattu de la meilleure façon de conjuguer leurs efforts pour relever les nouveaux défis qui s’imposent à la Kabylie. Ils ont saisi cette occasion pour apporter leur soutien indéfectible à la famille de la petite Nihal Si Mohand qui a disparu depuis plus d’une semaine et appeler les citoyennes et citoyens kabyles à participer massivement à la marche de demain qui aura lieu à At Wasif pour exiger la libération de la victime et dénoncer l’insécurité.

Pour les cadres du MAK, cette disparition renseigne sur la volonté de l’Etat algérien d’entretenir l’insécurité pour terroriser le peuple kabyle. En effet, les services de sécurité algériens se mobilisent uniquement pour réprimer et arrêter les militants du MAK, en revanche, ils brillent par leur absence quand il s’agit de sécuriser les citoyens. Cette démission  criminelle renseigne sur le caractère colonial de l’Etat algérien et ses institutions en Kabylie et de ce fait la Nation n’a d’autre choix que d’instaurer son propre Etat.

A l’issue d’un débat fructueux les présents ont installé officiellement la Confédération MAK d’Igawawen. Le Rendez-vous est pris pour le 5 Août afin que les délégués des coordinations élisent le bureau exécutif de cette nouvelle instance qui vient renforcer les rangs patriotiques du MAK. Avant la clôture de la séance, Smail Benoumelghar, président de séance et  responsable de l’organique  au niveau du conseil régional de Boumerdes-Tizi Ouzou a invité les participants à prendre une photo de souvenir en hommage au rebelle kabyle Matoub Lounes au lieu où il a été blessé par balles par les gendarmes algériens le 09 octobre 1988. Pour rappel, sur ce lieu situé au village Elqern, le MAK a érigé l’année dernière une plaque commémorative à  la mémoire de Matoub.

La rédaction

2 COMMENTAIRES

  1. Confédération d’Igawawen? A mon avis le MAK aura tout à gagner à inventer un nouveau découpage qui ne serait ni celui des anciennes tribus kabyles ni celui de l’administration algérienne, lui-même largement inspiré de l’administration coloniale française. Revenir à l’ancien système tribal kabyle, déjà obsolète après la révolution de 1871, renseigne bien de l’absence d’une réflexion sérieuse sur l’avenir de la Kabylie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici