Malgré la reconnaissance de Yennayer, les Kabyles ont marché

8

BOUGIE (Tamurt) – Bien qu’il ait plu à torrent dans la région de Bougie, les militants souverainistes ont marché durant cette matinée du vendredi coïncidant avec la célébration du primer jour de l’an amazigh, Yennayer en l’occurrence. Malgré que c est un week-end et malgré le mauvais temps, des centaines de souverainistes ont marché pour la Kabylie.

Ils étaient plusieurs centaines d’étudiants, de travailleurs et de chômeurs à avoir répondu présents aux appels du MAK et de l’URK pour une marche commune, en ce vendredi 12 janvier correspondant au premier Yennayer 2968,  pour célébrer le jour de l’an amazigh. Munis de parapluies et souvent simplement habillés, les militants souverainistes ont bravé le mauvais temps pour faire part de leur principale revendication qui n’est autre que l’autodétermination de la Kabylie.

De leur côté, les militants de la région de Tizi N’Berber ont décidé de faire de cette journée celle du refus de se soumettre au pouvoir colonial d’Alger. Ils ont procédé, de nouveau,  au lever du drapeau kabyle arraché, récemment, par la gendarmerie à Tazrourt. Donc que Boutef reconnaisse Yennayer ou Tamazight, rien ne changera. L’objectif est l’indépendance de la Kabylie.

Amaynut