Manque de matériel au CHU de Tizi Ouzou – L’Observatoire des Droits de l’Homme dénonce

1

La situation catastrophique qui prévaut au sein du CHU de Tizi-Ouzou a fait réagir L’Observatoire des Droits de l’Hommes de Tizi-Ouzou. « Ce CHU enregistre des manquements au niveau du service radiologie, où des centaines de malades et même plus, attendent depuis des mois pour passer un scanner. Malgré les assurances du Ministre de la santé lors de sa dernière visite à Tizi-Ouzou, estimant que le problème sera réglé dans la semaine, la situation persiste », dénonce les membres d’ODH.

Les manquements ne datent pas d’aujourd’hui. La situation perdure depuis toujours, au point où ce CHU est qualifié « d’abattoir ».

L’Observatoire des Droits de l’Homme de Tizi-Ouzou se demande si le « créneau » de la radiologie n’est pas devenu commercial. » La plupart des malades sont orientés indirectement vers le privé au vu de la longue attente pour avoir un rendez-vous, jusqu’à deux mois pour un scanner ce qui est inadmissible dans pays où on annonce la construction d’une dizaine d’hôpitaux !  » accusent les militants des droits de l’homme dans cette ville de Kabylie.

A cet effet, l’ODH de Tizi-Ouzou dénonce « cet état de fait et interpelle les services concernés à régler la situation, ce qui est un droit garanti par la constitution algérienne comme le stipule l’article 54, « tous les citoyens ont droit à la protection de leur santé », lit-on sur la déclaration rendue publique aujourd’hui, à la veille de la visite du ministre de la santé algérien à Tizi-Ouzou.

Karima Oufli

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici