Manque d’eau à Timizart (Tizi-Ouzou) – Les habitants d’Izarazen sortent dans la rue

1

Les villages de la Kabylie sont habitués au manque d’eau potable à chaque saison des grandes chaleurs. La colère et l’indignation gagnent du terrain. Rien que ce matin, des centaines de villageois d’Izarazen, dans la région de Timizart, au nord est de Tizi-Ouzou, sont sortis dans la rue à El Had et dans la localité d’Ath Waguenoun pour réclamer de l’eau.

Distante de moins d’une vingtaine de kilomètres du barrage d’eau de Taksebt, cette région est dépourvue d’eau pendant des semaines et parfois des mois entiers en cette période caniculaire, alors que l’eau de ce barrage irrigue les champs de Médéa et Boufarik loin de plus de 300 km.

Les habitants de Izarazen menacent de procéder à d’autres actions de protestation de rue si l’eau ne coule pas dans leurs robinets. « On ne sait pas pourquoi les autorités qui distribuent l’eau en Kabylie alimentent certaines régions jour et nuit et en privent d’autres des mois entiers. Ils veulent mettre le feu entre villageois, mais nous ne sommes pas dupes. On exige une distribution équitable de l’eau potable et surtout son amélioration », a déclaré un habitant du village Izarazen à Tamurt.info.

Le manque d’eau touche pratiquement toutes les régions de la Kabylie et peu de localités sont alimentées régulièrement, et ce, depuis des années alors que ce n’est pas l’eau qui manque dans cette région.

Saïd F.