Marche du 20 avril à Tizi Ouzou: Le conseil universitaire du MAK mobilisé

2
TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le Conseil universitaire du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie de l’université « Mouloud-Mammeri » de Tizi-Ouzou est mobilisé pour prendre part activement à la marche à laquelle a appelé le MAK dans le sillage de la commémoration du trente-sixième anniversaire du printemps berbère.
Dans une déclaration, distribuée hier à Tizi-Ouzou, le conseil universitaire du MAK – Tizi-Ouzou joint sa parole à celle de la direction du mouvement et appelle le peuple kabyle en entier et son élite estudiantine entre autre pour venir massivement participer à la marche du 20 avril, un 20 avril particulier, est-il précisé. « Les circonstances de la commémoration de cette date repère pour notre peuple est particulièrement exceptionnelle dans la mesure où le pouvoir algérien joue l’une de ses dernières cartes afin de se maintenir et de maintenir le KO qui caractérise l’ensemble des couches sociales qui composent les peuples qui sont enchaînés sous sa coupe », ajoute le conseil universitaire du MAK.
Ce dernier ajoute : « Cette marche du double printemps kabyle revient pour nous donner encore une fois l’occasion de reprendre l’espace public qu’on nous a confisqué par la force et la roublardise, et si de par le passé, le pouvoir algérien avait les moyens et le crédit politique nécessaire pour avoir le dernier mot a chaque fois. Cette année on constate clairement qu’il est à bout de force et les manœuvres désespérées du wali de Tizi-Ouzou donnent une preuve irréfutable de cette faiblesse, et au lieu de trouver des solutions sérieuses à une crise pluridimensionnelles terrible qui est une conséquence directe de leurs mauvaises intentions, il a tenté de réunir les associations culturelles encore en exercice pour essayer de barrer la route à un peuple rebelle ».
Encore une fois, déclare le conseil universitaire du MAK, « on a vu même le ministre de la jeunesse et des sports diriger cette réunion avec le réseau associatif de Tizi-ouzou, en totale contradiction avec les orientations du soi-disant ministère qu’il dirige, et l’instruction première de ce caïd sans scrupules est de maintenir les gens dans les villages à travers des activités culturelles programmées spécialement pour la journée du 20 avril ». 
Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici