La marche de la dignité des enseignants contractuels a pris son départ à partir de Bougie

6
La marche de la dignité des enseignants contractuels a pris son départ à partir de Bgayet
La marche de la dignité des enseignants contractuels a pris son départ à partir de Bgayet

BOUGIE (Tamurt) – Les enseignants vacataires ne baissent pas les bras. Ils refusent d’être soumis aux épreuves de concours, au même titre que les autres postulants, pour continuer à enseigner. Ils exigent d’être recrutés sans aucune condition.

Pour obliger les pouvoirs publics à se plier à ces exigences, ils multiplient les actions de protestation. La dernière en date est celle mise en action ce lundi. Ils étaient près d’un millier, venus d’une vingtaine de wilayas, à avoir rejoint la ville de Bougie pour prendre part à une marche de protestation sur Alger afin d’y observer une grève de la faim devant le siège du ministère.

C’est aux environs de midi que la foule d’enseignants contractuels a entamé sa marche à partir du siège de la direction de l’éducation de la wilaya de Bougie. Il est prévu que des haltes de repos soient organisées au niveau des chefs-lieux de toutes les communes se trouvant entre Bougie et Alger.

Avec cette ultime action, ils comptent forcer les autorités en charge du secteur de l’éducation à les intégrer en les titularisant sans qu’ils aient à participer au concours de recrutement de près d’une trentaine de milliers d’enseignants des trois paliers que prévoit d’organiser le ministère de l’éducation. D’ailleurs, près de 600 postes budgétaires dont plus de la moitié pour Tamazight ont été attribués à la wilaya de Bougie.

 Amaynut