Marche de Yennayer 2965 à Bougie

0
Kabylie, Marche Yennayer
Yennayer 2965, Imposante marche du MAK à Bougie

 

BOUGIE (Tamurt) – Farid Djennadi, secrétaire général du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, et Kahina Mebarki, présidente du conseil universitaire du MAK, ont été les deux représentants de la direction du MAK à avoir pris la parole pour dénoncer le régime raciste d’Alger et exiger l’indépendance de la Kabylie.

Yennayer est désormais une fête en Kabylie. Pour marquer l’évènement au centre ville de Bougie, le lundi 12 janvier, une marée humaine a déferlé du campus de Targa Ouzemmour jusqu’à la placette Saïd Mekbel. Sur place des prises de parole ont eu lieu.

Farid Djennadi, secrétaire général du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, et Kahina Mebarki, présidente du conseil universitaire du MAK, ont été les deux représentants de la direction du MAK à avoir pris la parole pour dénoncer le régime raciste d’Alger et exiger l’indépendance de la Kabylie.

Ceci est résumé par cette phrase de la présidente du conseil universitaire. « Nonobstant le déni qui frappe toujours Yennayer, la Kabylie ne réclame pas sa reconnaissance par un pouvoir honni, responsable de l’assassinat de 128 jeunes kabyles en 2001. Elle ne revendique pas son officialisation par un pouvoir qui ne cesse de salir la mémoire de ses martyrs et noircir le quotidien de ses citoyens par la répression, le sabotage et le blocage économique. La reconnaissance pour la Kabylie vient d’abord de ses enfants qui célèbrent cette date loin des tintamarres officiels. Ils descendent dans les rues pour dire oui à l’autodétermination, seule et unique gage pour se réapproprier leur culture, leur langue et leur espace vital ».

Outre cette marche qualifiée de grandiose et de réussie par les observateurs, il y a eu une multitude de manifestations festives à travers les différentes communes de la wilaya de Bougie. Retour ligne automatique
A Aokas, les festivités ont commencé le vendredi. C’est à Ait Aissa que le coup de starter a été donné par la dynamique association « Tadukli n’Ait Aissa ».

Une exposition de produits du terroir et d’articles de l’artisanat local associée des activités artistiques ont constitué le programme de cette journée festive. Retour ligne automatique
Le jour « J », soit le lundi 1er Yennayer 2965 correspondant au 12 janvier, ce sont presque toutes les associations qui ont organisé des activités à travers les communes de la wilaya de Bougie.

A Aokas, Tichy, Tizi N’Berber, Ait Smail, Amizour, Akbou et autres, des galas artistiques et des expositions ont animé cette journée dont le caractère « férié » a été imposé par la population. Retour ligne automatique
Effectivement, aucun établissement scolaire n’a ouvert ses portes.

De Bougie, Amaynut info

La déclaration integrale du MAK