Marche pour demander le maintien de la retraite anticipée

0
Nourdine Benmouhoub syndicaliste

BOUGIE (Tamurt) – Pour clôturer la grève de deux jours à laquelle appelée l’intersyndicale, constituée d’une douzaine de syndicats de l’éducation, de la santé et de l’administration locale, la coordination des travailleurs de l’éducation du syndicat d’entreprise de Bougie a organisé, ce mardi matin, une marche suivie d’un sit in devant le siège de la direction de l’éducation.

Devant des centaines de grévistes, les animateurs ont pris la parole pour s’en prendre au pouvoir d’Alger qui modifié la loi relative à la retraite. Alors que jusque là, tout  travailleur âgé de plus de 50 ayant cumulé plus d’une vingtaine d’années de cotisations pouvait demander son départ en retraite anticipée, à partir d janvier prochain, seuls ceux dépassant 60 ans d’âge pourraient le faire. C’est-à-dire qu’ils partiront en retraite normale, « l’anticipée » disparaîtra de facto.

Les protestataires exigent des pouvoirs publics de revoir leur copie et de revenir à l’ancien système pour éviter une saignée dans les rangs des travailleurs de l’éducation et de la santé, les principaux secteurs où il est enregistré une demande massive de départ avant la date de mise en application des nouvelles dispositions.

Amaynut