Marche du RCD contre les élections en Kabylie

11

KABYLIE (Tamurt) – Des centaines de citoyens kabyles ont battu le pavé, aujourd’hui à Tizi-Ouzou, pour le rejet de la mascarade électorale algérienne du 17 avril. Les manifestants ont scandé à gorgeS déployées, durant tout le tracé de la marche, des slogans hostile au pouvoir dictatorial d’Alger et leur rejet catégorique de l’élection présidentielle algérienne. Cette manifestation, initiative du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), s’est ébranlée aux environs de 11 h depuis l’université Mouloud Mammeri pour finir son cours à la placette de l’hôtel de ville.

Une prise de parole a été tenue, devant des centaines de militants de ce parti dans cette même placette. Les responsables de ce parti, qui ont également pris part à cette marche, se sont relayés au micro pour inviter leurs militants pour rejeter cette mascarade électorale du 17 avril. «Ils nous accusent de la main étrangère; la main étrangère est à El Mouradia. C’est chez eux que défilent les responsables étrangers. C’est eux qui ont reçu John Kerry, l’émir du Qatar et le ministre des affaires étrangères Espagnol pour qui ils demandent aide et assistance » dira Mohcine Bellabes, président du RCD.

L’ex-président du RCD, Said Sadi, qui a également prit part à la marche, a été invité à prendre la parole. Celui-ci n’a pas été tendre avec les tenants de la dictature algérienne.

« La Kabylie a toujours été à l’avant-garde de tous les combats démocratiques en Algérie. Personne ne peut étouffer les cris des enfants de la Kabylie » dira-t-il devant ses militants qui scandaient « Ulac Lvot Ulac ». Aux environs de 13h30, les manifestants se sont dispersés dans le calme.
Notons qu’il y a eu des tentatives de brouille par quelques délinquants payés par Ould Ali El Hadi, mais les militants de ce parti ont toutefois été vigilants, et ont déjoué ces tentatives.

Amenay A

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici