Marche du MAK à Tizi-Ouzou : Une leçon de sagesse et de démocratie

13
marche de yennayer 2967

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La marche, qui a eu lieu en ce jeudi 12 janvier 2017 dans la ville de Tizi-Ouzou, est une véritable leçon de sagesse et de démocratie. Du début jusqu’à la fin, la manifestation du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie s’est déroulée dans d’excellentes conditions et ceux qui prédisaient des dérapages ont été vite déçus. Bien au contraire, les partisans du MAK ont su imprimer à cette marche un cachet de gaieté remarquable.

Les passants étaient d’ailleurs très attirés par ces belles images de jeunes kabyles brandissant leurs drapeaux et clamant leurs slogans. Des dizaines de jeunes du MAK, faisant partie de l’organisation, reconnaissables à leurs gilets jaunes, ont aussi fait preuve d’une dextérité incontestable. Ils ont même régulé la circulation pour ne pas causer de désagréments aux automobilistes. Pourtant, les manifestants avaient des raisons pour ne pas rester calmes, car, depuis quelques jours, les animateurs du MAK sont persécutés dans toute la Kabylie. Mais, malgré cette pression, personne n’est tombé dans le siège de la provocation. Les partisans du MAK sont demeurés  pacifiques jusqu’au bout. Les citoyens de Tizi-Ouzou sont d’ailleurs restés admiratifs face à autant de sagesse.

Pourtant, quatre vingt pour cent des citoyens qui ont répondu à l’appel du MAK en cette journée de Yennayer sont des jeunes pleins de fougue et d’énergie. La leçon administrée en ce jeudi par les sympathisants du MAK restera dans les annales. Elle a démenti toutes les spéculations colportées quant au fait que le MAK serait un mouvement extrémiste. Des rumeurs que font circuler ceux qui ont peur que la Kabylie soit extirpée à l’idéologie arabo-islamique, qui a pulvérisé l’Algérie.

Lyès Medrati

 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici