Marche populaire à Azzefoun pour dénoncer le terrorisme et interpeller le pouvoir : « La Kabylie refuse le chantage »

10

SOCIÉTÉ (Tamurt) – La Kabylie a, une fois de plus, fait une démonstration de force pour dénoncer le terrorisme et mettre à l’index la passivité du régime dans le traitement de ce phénomène.

L’action grandiose de la population d’Azzefoun montre très clairement que la Kabylie refuse d’être prise en otage entre l’islamisme intégriste et le pouvoir. «La Kabylie refuse le chantage» est le slogan le plus scandé durant la marche où les participants s’interrogent sur le fait le terrorisme ait été éradiqué ailleurs, mais pas en Kabylie.

La marche ouvre une nouvelle page de l’histoire d’autant qu’elle a été très réussie du fait qu’elle a rassemblé des citoyens indépendants, des partis politiques souvent en gestation pour récupérer ce genre d’événement. Les personnes qui ont assisté à la marche de l’ancien port Geydon ont tous, manifesté pour que la Kabylie retrouve sa sérénité en criant «halte au terrorisme». Les participants à cette démonstration de force n’ont pas manqué de dénoncer le régime qui a délibérément abdiqué devant l’islamisme dans le seul but de garder le pouvoir et la rente qu’il génère.

En rappelant que sa région était le berceau de la résistance citoyens, la population d’Azeffoun decide de ne plus reculer devant de telle barbarie qui frappe de plein fouet sa commune. Les citoyens de la daira d’Azzefoun ont donné une leçon de mobilisation et de solidarité avec les familles des trois policiers tombés sous les balles assassines de la horde intégriste à la veille de l’Aid. Ils appellent à la vigilance et surtout à la mobilisation contre et terrorisme et l’inertie du régime à combattre cette bête immonde.

Kamel. S