Maroc : La population de Tiznit réprimée par le service de sécurité

7

MAROC (Tamurt) – Les policiers de Makhzen au Maroc ont réprimé dans le sang les militants Amazighs de la ville de Tiznit qui a manifesté ce matin contre la spoliation de leurs biens terriens. Des centaines de personnes ont été grièvement blessés. Certains sont hospitalisés et sont dans un état grave, d’après des échos qui nous sont parvenus.

Aucun bilan n’a été établi pour le moment. Des militants qui ont contacté Tamurt-info affirment que la manifestation était pacifique, mais des centaines de policiers se sont rués sur les civils et les ont matraqués sauvagement.

« Les militants amazighs qui ont toujours soutenu la famille d’Ibba Ijju, ont fait l’objet d’agressions violentes de la part des forces coloniales du Makhzen arabe. Je dis coloniales sciemment. Car ces tortionnaires ne peuvent être que des colonialistes », nous affirme un militant qui a participé à la manifestation.

Il ajoutera « en tous les cas, beaucoup de jeunes militants violentés se trouvent actuellement aux urgences de l’hôpital provincial de Tiznit. Il faut les soutenir avec force. Et faire connaître leur drame auprès du monde entier. Je profite de ce moment pour poser la question aux connaisseurs, est-ce qu’il est possible de déposer plainte contre les tortionnaires du Makhzen auprès des tribunaux internationaux ? ».

Les Amazighs de Tiznit ont dénoncé avec vigueur et colère les actes de racisme du régime et des services de sécurité qui se sont acharnés contre les civils.
Au moment où nous rédigeons ces lignes, de violents affrontements sont toujours en cours entre services de sécurité et manifestants dans la ville de Tiznit.

R.Moussaoui