Match Algérie-Burkina Faso de ce soir : Les services de sécurité manifestent en civil à Tizi-Ouzou

14

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Comme d’habitude, les matchs décisifs de l’équipe de football algérienne sont une bonne occasion pour manipuler les foules et faire oublier la politique désastreuse aux algériens. A Tizi-Ouzou, les relais des pouvoirs ont commencé déjà à danser depuis hier.

Les comités de soutien de Bouteflika pour le quatrième mandat sont déjà dans la rue. Une dizaine de voitures sillonnent jours et nuit les artères de la ville des Genêts en klaxonnant et en mettant la musique à fond. Des policiers en civil sont remarqués. Ils hissent des drapeaux afin de créer un mouvement de liesse, mais en dehors des quelques voyous, personnes ne leur prête intention. Les gens ne sont plus dupes. Même si ils sont accros au ballon rond, ils savent pertinemment échapper à la manipulation.

Les danseurs du ventre peuvent rester dans la rue des siècles si ils veulent. Le pouvoir a tout fait pour faire de cet évènement une fête nationale. On a l’impression que cette équipe de football appartient à Bouteflika.

« Bouteflika est d’abord un marocain », ironise un jeune de Tizi-Ouzou. « je veux bien que l’équipe algérienne se qualifie au mondial du Brésil ce soir, mais d’un autre côté je souhaite sa défaite rien que pour agacer les décideurs qui veulent récupérer cet évènement sportif à des fins politiciennes », nous déclaré un taxieur de la ville de Tizi-Ouzou.

Un écran géant est placé devant la porte du musée de la ville de Tizi-Ouzou. Des chansons de Raï fusent depuis 48 heures. En quoi est concerné un musée dans une rencontre de football ?

R.Moussaoui