Matoub Lounes, une icône en Libye

5

LIBYE (Tamurt) – Le Rebelle kabyle, Matoub Lounes, assassiné par les militaires algériens en juin 1998, est un héros dans tous les pays de Tamazgha, et pas seulement en Kabylie. Que ce soit au Maroc ou en Libye, les chansons de Matoub Lounes fusent de partout. Parfois plus qu’en Kabylie.

En Libye, l’anniversaire de son assassinat sera commémoré le 25 de mois. C’est à Zouara, plus exactement, que des militants de la cause Amazighe ont concocté un riche programme, comme chaque année, pour rendre encore un hommage à l’enfant d’Ath Dawala. « Matoub Lounes est une référence chez nous. Ses chansons sont connues par cœur par les jeunes. Son combat aussi », nous informe Khaldi Moussa, militant de la cause Amazigh en Libye. Un jeune universitaire  qui a pris les armes contre le régime de Kadhafi en 2012.  « Matoub Lounes est un repère pour tous les habitants nord Africains Chez nous en Libye , même les arabophones l’admirent, dommage que certains Algériens le dénigrent et l’insultent même. On ne comprend pas qu’est ce qu’ils reprochent pour cet homme qui a donné sa vie pour la liberté et la dignité des algériens, en premier lieux », se désole Khaldi.

Ce dernier affirme aussi que d’autres personnalités kabyles sont très connues en Libye, à l’image d’Idir, Takfarinas,  Aït Mneguelet et Mouloud Mammeri etc.  Le manque de liens entres les Amazighs de l’Afrique du nord isole toutes les régions berbérophones. C’est une politique des régimes en place. En 2012, un groupe de comédiens et artistes kabyles a été interdit d’entrée en Libye pour assister à un festival du film Amazigh.

Ravah Amokrane