Matoub Lounes repris par un musicien Norvégien

2

CULTURE (Tamurt) – Près de dix-huit ans après son assassinat, Matoub Lounes ne cesse de revenir au devant de la scène médiatique et artistique de diverses manières. Si en Algérie, le pouvoir ne cesse de faire tout pour effacer sa mémoire, en actionnant ses médias et les chanteurs de service qui éprouvent un réel plaisir à répondre présent, ailleurs, le Rebelle continue d’être reconnu.

Cette fois-ci, c’est un musicien Norvégien qui reconnait la valeur des artistes et poètes libres de la trempe de Matoub Lounes qui a rendu un hommage à ce dernier à sa manière. Selon l’agence de presse française AFP, le musicien engagé Moddi, qui vient de sortir un nouvel album de douze chansons, a décidé de reproduire la version de Matoub Lounes de l’hymne algérien, intitulé : « Aghuru » (trahison). L’AFP précise, en outre, que le musicien militant norvégien Moddi met sa voix au service de la liberté d’expression en sortant un album exclusivement constitué de morceaux, textes ou poèmes dont les auteurs ont été muselés dans leurs pays respectifs. « Des trublions russes des Pussy Riot, au détenu chinois prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo, l’album Un-songs, qui sortira le 16 septembre, contient 12 morceaux qui, sous pression des autorités ou pour d’autres raisons, ont été initialement réduits au silence », précise en outre l’agence de presse française.

«Le seul critère, c’était que la chanson ait été censurée ou fait l’objet d’une tentative de censure, et qu’elle porte un message», a déclaré le musicien de 29 ans à l’agence norvégienne NTB. Les chansons en question ont été censurées parce qu’elles parlent d’un monde réel et renvoient à des événements réels à une époque où 99% de ce qu’on entend à la radio est inoffensif et sans mordant dans un monde en guerre et plongé dans l’horreur, a déclaré l’artiste. Parmi les morceaux revisités figurent Strange Fruit sur le lynchage des Noirs aux Etats-Unis, que la maison de production de Billie Holiday avait refusé par peur des réactions, une parodie de l’hymne algérien par le chanteur berbère Lounes Matoub assassiné en 1998, ou encore une chanson israélienne contre l’oppression militaire. La sortie de l’album sera suivie d’une tournée européenne qui commencera à Paris le 20 septembre et s’achèvera sur les terres scandinaves de Moddi le 13 octobre. Une occasion pour que les peuples de plusieurs pays du monde découvrent Matoub Lounes et l’une de ses toutes dernières œuvres.

Tahar Khellaf