Mazouni sort une chanson sur Matoub Lounès

12

KABYLIE (Tamurt) – Le chanteur arabophone Mohamed Mazouni vient de sortir une nouvelle chanson dédiée au chantre de la cause berbère de tous les temps, Matoub Lounès. La chanson est écrite en langue arabe dialectal algérien et est intitulée « Matoub n’est pas mort ». La chanson est une succession d’éloges et d’hommages à l’égard de Matoub Lounès, symbole de l’amazighité et des amazighs du monde entier.

La chanson est certes écrite en langue arabe dialectal algérien avec des mélanges d’expressions en langue française mais elle reste, dans une grande partie, fidèle aux idéaux défendus et pour lesquels s’est sacrifié Matoub Lounès, assassiné le 25 juin 1998 à Tala Bounane, un crime politique qui reste à ce jour non-élucidé et impuni. On connait le profil du chanteur Mohamed Mazouni, connu pour composer des chansons conjoncturelles pour en tirer des dividendes.

Il est donc difficile de savoir si les intentions de Mohamed Mazouni sont sincères en rendant cet hommage à Matoub Lounès à travers cette chanson qui fait un tabac sur Internet et YouTube, plus particulièrement. Mais il a le mérite de rappeler, à ceux qui ont tendance à l’oublier, que des hommes de la trempe de Matoub Lounès sont immortels et reviennent au devant de la scène de manière constante. Bien entendu, Boufeflika, l’assassin des 127 jeunes Kabyles en 2001, n’a aucun mérite dans l’officialisation de tamazight. Il ne sagit pas polémiquer au sujet du profil de Mohamed Mazouni ni au sujet de ses desseins. On va toutefois regarder les choses du bon côté : Matoub Lounès est toujours au summum de sa popularité.

Ce n’est pas un hasard si Mohamed Mazouni a choisi Matoub Lounès pour signer son retour à l’occasion de la nouvelle année 2018. Une chanson qui coincide avec le vingtième anniversaire de l’assassinat du Rebelle, faut-il le rappeler.

Tahar Khellaf