Meeting à Bougie – Louisa Hanoune : Ripaille à Alger, haine baveuse en Kabylie

15

BOUGIE (Tamurt) – Le 8 mai 2010, elle organise un meeting à Bougie où elle renouvèle son antikabylisme primaire. En rejoignant la cabale antikabyle menée par la presse arabophone et d’autres porte-parole du régime, Louisa Hanoune est parfaitement dans son rôle de fraternité et de suppôt de l’Algérie arabo-islamique une et indivisible où le Kabyle, le Chaoui, le mozabite, le Targui, le Chenoui sont des ectoplasmes qu’il faut dégommer à jamais.

« Les autonomistes sont des aventuriers fascisants ». Voilà comment elle qualifie le MAK, et à travers lui, le peuple kabyle dans son écrasante majorité. Venant de la part d’une ex-trotskyste qui a tourné résolument le dos à sa doctrine originelle pour n’en retenir que l’anathème, cette sentence serait plutôt une louange.

Mais en fait, Louisa Hanoune n’en est pas à sa première attaque contre la Kabylie. Rappels!

En 2002, dans l’édition du journal Le Matin du 11 mars, alors que la Kabylie exsangue pleurait encore ses enfants assassinés par l’armada du régime et qu’elle a décidé de boycotter les élections, Mme Hanoune déclare : « Nous présenterons des candidats aux législatives dans toutes les wilayas, y compris à Béjaïa et à Tizi-Ouzou » pour nous avouer quelques lignes plus loin qu’« elles (les élections) ne seront ni libres ni propres. Il n’y a aucune différence avec le climat qui a entouré les législatives de 1997 ». Dans la même veine, elle a qualifié le Mouvement citoyen de groupuscule d’extrémistes et a ajouté même un zeste de populisme quand elle a déclamé que « si les législatives se tiennent le 30 mai, la Kabylie ne doit pas être mise à l’écart ».

Nous disions alors à Louisa Hanoune :

« Madame, naturellement vous êtes libre de prendre un rôle dans la prochaine farce électorale pour une pitance, mais la Kabylie vous dénie le droit de porter un jugement sur le Mouvement citoyen qui lutte pour honorer le sang encore frais de 107 (aujourd’hui 128) de ses enfants. Quant à la mise à l’écart de la Kabylie, vous faites semblant d’oublier que cet état de fait perdure depuis 1962 (pour ne pas dire l’indépendance) et que c’est précisément à cause de ce bannissement qu’elle se soulève aujourd’hui pour s’émanciper avec l’espoir d’entraîner l’émancipation de toute l’Algérie.

Qu’il est dur de devoir quitter la mangeoire! Mais rassurez-vous, votre poste de députée ne peut être remis en cause, car si le pouvoir algérien s’est toujours montré impitoyable envers les opposants, il excelle dans l’art d’apprivoiser les flagorneurs.

Huit ans ont passé et Mme Hanoune est toujours là, députée de la république, qui vient en mission pour insulter le peuple kabyle en Kabylie même.
Huit ans ont passé, mais entretemps, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie s’est aguerri, renforcé ses structures, étendu son audience en Kabylie et à l’Étranger. Et, pour comble de votre malheur, il va installer incessamment un Gouvernement Provisoire Kabyle.

En ce jour du 8 mai 2010, vous avez eu, Madame, un avant-goût de la Kabylie autonome à travers l’accueil que la population de Bougie vous a réservé. Elle sera ouverte, respectueuse et solidaire avec ceux qui la respectent; intraitable avec les chargés de mission du régime de votre espèce.

En tout état de cause, nous vous prions de persévérer dans l’exercice de votre mission, car, à l’instar de la presse raciste arabophone, vos diatribes antikabyles et l’exubérance que vous mettez à les répandre servent à lever tout doute parmi les derniers Kabyles encore perplexes à cause de l’endoctrinement subi depuis 48 ans par l’école de votre engeance et de votre idéologie dévastatrice.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici