Mehdi Abid Charef prive la JSK de la coupe d’Algérie

12

KABYLIE (Tamurt) – C’est au moment où tous les joueurs de la JSK ont commencé à entamer une offensive qui devait indubitablement aboutir à une égalisation, que l’arbitre Mehdi Abid Charef a brandi le carton rouge à l’encontre de Asselah, le gardien de but de la JSK et sifflé, au même temps, un pénalty pour l’USM Bel Abbès. Avec ce geste fatal et injuste dont on ignore toujours les vrais motivations, l’arbitre Mehdi Abid Charef a privé la JSK de la coupe d’Algérie.

Car en entamant la deuxième mi-temps, rien n’était encore perdu pour la JSK malgré une défaite à cause d’un but surprise marqué à la 2 ème minute de jeu par l’équipe adverse. La JSK n’a certes pas donné le meilleur d’elle-même en première mi-temps mais la seconde partie était loin de ressembler à la première. Le onze kabyle est revenu des vestiaires avec une toute nouvelle tactique et avec un nouvel esprit revigoré sans doute par l’entraineur Bouzidi. Mais l’arbitre, pourtant un international, qu’on verra encore lors de la prochaine coupe du monde de football, n’a pas hésité à faire preuve d’une absence totale d’indulgence à l’égard du gardien de but expulsé au moment où on s’y attendait le moins.

Compte tenu du rythme et du mode de jeu en Algérie, la sortie de l’arbitre contre Asselah et contre la JSK était extrêmement exagérée. Il est clair qu’avec un penalty et l’expulsion du gardien de la JSK, les espoirs du club kabyle se sont évaporés. La JSK a continué le match avec seulement dix joueurs et a résisté jusqu’à la dernière minute avec plusieurs occasions pour égaliser, malheureusement ratées. Et le pénalty offert sur un plateau d’argent à l’USM Bel Abbès a été raté également.

Le hic, c’est qu’aucun commentateur sportif des chaines de télévision publique algérienne ayant transmis le match n’a trouvé à redire concernant la décision injuste de l’arbitre Mehdi Abid Charef qui a ainsi privé la JSK de la coupe d’Algérie.

Tahar Khellaf

12 COMMENTAIRES

  1. Il reste un long travail à accomplir. Qu’on le veuille ou non, Tamazight sera obligatoire. Pour ce qui est de ta question (d’où m’ont-ils sorti ?), je suis un citoyen algérien à part entière. Je vis dans ce pays, comme toi, depuis des millénaires.

  2. Je ne suis pas éducateur pour te donner des leçons. Vous parlez d’une situation que vous qualifiez à votre aise comme vous voulez ! En ce qui me concerne, je ne peux pas m’aligner sur les analyses des autres. J’ai le droit d’avoir la mienne.

  3. Je l’ai dis avant toi que c’est le management qui n’allait pas, donc tu n’as aucune lecon à me donner là dessus. Juste et honnetes, vous etiez où quand on massacrait en Kabylie?

  4. C’est vous seuls qui voyez des mirages et l’apartheid. Ca suffit. Au lieu de défendre la culture amazighe millénaire et ancestrale, vous vous complaisez à rêver et à parler du système et du régime. Vous ne vivez pas seuls dans ce pays. Beaucoup de nos compatriotes souffrent, triment mais n’ont jamais sombré dans cette agitation inutile.

  5. Le régime arabe était toujours là quand la JSK remportait les trophées et les titres pendant plusieurs années. Il faut être juste et honnête. Il faut reconnaitre que la JSK que nous respectons n’a pas « roulé » comme avant. Il y a un problème, et cela date depuis quelques années. Il faut souhaiter que les dirigeants de ce grand club puissent trouver les raisons de ces dysfonctionnements.

  6. Arrêtez vos salades ! Régime arabe ! L’arbitre ! Les gestionnaires ! le FFS ! le RCD ! Tout cela pour un match de foot ball où Belabbès a mérité le résultat et la coupe même s’il a raté un pénalty discutable. La JSK est une grande équipe, elle mérite tous les honneurs et notre respect. Mais, il faut le dire, cette année, cette équipe n’a pas tourné comme il se doit. Je n’en connais pas les causes, mais je lui souhaite beaucoup de réussite et aux supporters beaucoup de bonheur. C’est une équipe qui mérite beaucoup. Sans elle, il y a pas de foot ball dans notre pays.

  7. non, ce n’est pas Abid charef, c’est la faute à la clique de ce gestionnaire le sieur BEN ABDERAHMANE qui a deconcentré l’equioe avec ses pratiques … , lisez la presse , vous allez comprendre

  8. Je n’ai rien vu, cela fait 40 ans que je ne regarde pas la TV arabe. La réalité est que cela fait tres longtemps que l’on parle du sabotage de cette équipe par hanachi et les agents du régime à tizi….

  9. C’est comme aller participer aux « élections » sous la coupe du régime arabe, puis se lamenter des urnes pleines malgré les électeurs.
    Il ne faut plus participer aux rencontres quand l’arbitrage est sous controle du régime arabe. Un exemple vivant est là: le FFs et le Rcd sont édifiants. Ce n’est tout de meme qu’un match, mais donner une coupe à la Kabylie qui ose exister malgré l’apartheid de la horde du régime cela aurait fait sombrer l’infrastructure entiere du système. Ce qu’ils veulent eviter.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici