Membre fondateur du FFSAbdelhafid Yaha dit « Si Lhafed » n’est plus

3
Abdelhafid Yaha n’est plus
Abdelhafid Yaha n’est plus

ALGERIE (Tamurt) – L’un des membres-fondateurs du Front des Forces Socialistes (FFS), Abdelhafid Yaha, s’est éteint dimanche dernier à l’âge de quatre-vingt trois ans. Ancien officier de l’ALN, Abdelhafid Yaha fait partie de « l’équipe » qui a décidé de s’opposer au régime dictatorial de Ben Bella après l’indépendance en fondant le FFS en 1963.

Abdelhafid Yaha est décédé dans un hôpital parisien, dimanche dernier. La nouvelle de la disparition de Abdelhafid Yaha a vite fait le tour des quatre coins de la Kabylie où elle s’est propagée telle une trainée de poudre. Au lendemain des événements d’octobre 1988, Abdelhafid Yaha a pris ses distances avec le FFS notamment son chef  Hocine Ait Ahmed et avait même envisagé pour un certain temps de créer ce qui était appelé à l’époque le FFS-2. Une tentative qui a vite avorté. Mais Abdelhafid Yaha a continué à occuper le devant de la scène médiatique durant toute sa vie.

En plus de ses interventions régulières dans les médias algériens, Abdelhafid Yaha a publié plus d’un livre où il raconte notamment son parcours. Le destin a voulu que Abdelhafid Yaha disparaisse à deux jours de l’anniversaire de sa naissance. En effet, il est né le 26 janvier 1933 près d’Iferhounène. A l’instar d’une grande partie des personnalités qui s’étaient opposées au régime du parti unique, Abdelhafid Yaha a été contraint à l’exil et n’est revenu au pays qu’après la mise en œuvre de la constitution de 1989 permettant à des partis politiques autres que le FLN d’activer en Algérie. « FFS contre dictature » est le dernier livre publié par Abdcelhafid Yaha.

Lyès Medrati