Même Ali Heddad a répondu à Naïma Salhi

6
Ali Haddad, al-Bilad
Ali Haddad, al-Bilad

ALGÉRIE (Tamurt) – Répondre aux insultes de Naïma Salhi est devenu un sport national en Algérie. Actionnée par le pouvoir pour dénigrer les Kabyles, se sont les hommes du pouvoir qui se sont empressés de lui répondre. La thèse selon laquelle le régime crée des fausses politiques pour oublier les vrais problèmes, comme la maladie de Bouteflika, se confirme de plus en plus.

Après Ould Abbès, le patron du FLN, qui a répondu à Naïma Salhi, c’est à Ali Heddad de lui répondre à son tour. Le patron des patrons a consenti d’énormes efforts pour relier quelques phrases, mais comme d’habitude, pas facile de décrépiter ses mots, mais on peut comprendre que Heddad reproche à Naïma Salhi de toucher à l’unité nationale, « contrairement à Bouteflika qui a reconnu Yennayer comme une fête nationale pour consolider l’unité des Algériens ». Par ailleurs, une bonne partie des intellectuels Kabyles ont préféré ne pas répondre à cette dame islamiste que le régime algérien utilise comme une marionnette.

Ravah Amokrane