Même les morts votent en Algérie !

13
Bureau de vote

ALGÉRIE (Tamurt) – Afin de faire face au boycott massif des prochaines élections que le régime colonial d’Alger veut imposer aux kabyles, des milliers des personnes décédées sont toujours inscrites sur le fichier électoral.

« Je suis réquisitionnée pour la préparation des prochaines législatives,  le secrétaire général de notre commune nous a donné l’ordre de laisser sur le fichier électoral toutes les personnes décédées. C’est facile à comprendre pour quelle raison », nous informés une fonctionnaire de la mairie de Larvaa Nath Irathen. «  D’autres collègues et confrères des mairies de Tizi-Ouzou ont reçu les mêmes consignes de la part des secrétaires généraux, qui ne sont à vrai dire, et comme tout le monde le sait, que des agents de la DSS, -ex-DRS », nous indique notre interlocutrice. Le RCD était le premier parti à signaler cette anomalie.

On s’interroge si, réellement, les personnes qui ne sont plus de ce monde, seront considérées comme des votants.  Bien sûr, si c’est le cas ce sera au profit des candidats RND-FLN. Tout ça, sans parler aussi des votes des corps constitués. Les policiers, gendarmes, militaires, douaniers,…seront dans l’obligation de voter au profit des candidats du régime. Les autres petits partis kabyles, le FFS et le RCD, auront une trentaine de sièges à partager …en Kabylie uniquement ! La fraude électorale est une culture en Algérie. De Benbella à Bouteflika.  Mais la fraude la plus spectaculaire était, pour rappel, les législatives de 1997 au profit du RND et du FLN. C’était sous l’ère de Zeroual. Aujourd’hui certains veulent présenter ce général comme un chef d’Etat crédible et intègre !

Ravah Amokrane