Militant actif de la cause amazighe au Maroc : Driss Laghouar plaide la création d’une monnaie Amazighe

5

MAROC (Tamurt) – Dans un débat consacré au contenu de la loi organique de l’officialisation de Tamazighit, Driss Laghouar a insisté sur « une interprétation positive de la constitutionnalisation de Tamazight ». Il a suggéré qu’il ne suffit pas de reconnaître la langue et la culture de Massinisa juste sur papier. Driss Laghouar a exigé des applications sur le terrain et joindre la parole à l’acte.

C’est ainsi qu’il proposera, lors de cette rencontre, l’inscription de pièces de monnaie en Tifinagh. Une première dans le parcours des militants de Tamazight au Maroc. La revendication est, en fait, entièrement légitime puisque Tamazight est reconnue comme langue nationale et officielle au Maroc. Le souhait de voir l’introduction de Tamazight dans l’enseignement avec un coefficient égal à celui du français et arabe, est aussi hautement exprimé par Driss Laghouar. «Cela afin d’inciter les élèves à lui donner plus d’importance. Instaurer à la radio amazigh nationale une seule tranche d’horaire pour les 3 variantes afin que tout le monde se comprenne», argue l’ancien ministre et membre du bureau politique.

En dépit des entraves auxquelles est confrontée la mise en application sur le terrain du développement de la langue Tamazight, les militants de cette langue ancestrale ne perdent pas espoir de voir un jour leur vœu exaucé. Ils estiment, toutefois, que la lutte et le combat sont encore longs.

Izem Irath