Tous les militants du MAK sont recalés du concours de recrutement des enseignants

5

ALGERIE (Tamurt) – Le pouvoir algérien veut à tout prix marginaliser les militants et les sympathisants du MAK. Au dernier concours annuel de recrutement des enseignants, les participants ont remarqué que tous les sympathisants et militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, ont été recalés.  Ce n’est pas une coïncidence sûrement.

Les activistes du MAK sont écartés de fait. C’est clair comme l’eau de roche, estiment les participants. L’isolement injuste des militants du MAK confirme que les services de sécurité ont répertorié tous les militants du MAK pour  les marginaliser. Le pouvoir algérien ne veut pas certainement des proches de ce mouvement dans un secteur aussi sensible que celui de l’éducation, pour des raisons évidentes.

Par contre, et selon les avis des participants, ce sont les femmes voilées et les islamistes qui ont été, plutôt, retenus dans ce secteur. Reste, seulement, à savoir si le régime se contente seulement d’écarter les militants du MAK de l’éducation ou de tous les secteurs d’activités. Les candidats chrétiens sont aussi rarement retenus dans ce genre de concours. Le régime colonial a toujours excellé dans la ségrégation. Un régime raciste intolérant qui s’appuie sur la violence et la haine pour se maintenir, au pouvoir en Kabylie, le plus longtemps possible.

Lounès B