La ministre Benghebrit s’attaque de nouveau aux arabisants

10
Noria Benghebrit

ALGÉRIE (Tamurt) – La ministre de l’éducation algérienne, Benghebrit, semble faire exception au sein d’un régime qui a fait de l’arabisation de l’Algérie sa priorité depuis 1962. De nouveau, elle n’a livré des critiques acerbes qu’aux arabisants.

Dans son point de mire, cette-fois-ci, les Zaouïas. Dans une sortie médiatique, très reprise par la presse arabophone algérienne, plus particulièrement le journal El Bilad, Benghebrit a affirmé tout simplement, que « les élèves des écoles coraniques sont d’un niveau très faible et voire même médiocre ». Pour elle, ces écoles sont archaïques et ne font « que propager l’ignorance ».   C’est la première fois, dans l’histoire, qu’un ministre d’un régime Algérien s’enhardit à remettre en cause les écoles coraniques. Plus loin, la ministre de l’éducation affirme qu’elle ne craint personne et n’abdiquera devant aucune pression. Un véritable défi envers ses détracteurs. Des détracteurs très nombreux au fait.

Reste à savoir si la ministre agit de son propre gré ou elle cache une volonté d’un clan du régime de se défaire de la politique de la généralisation de la langue arabe qui a porté un sacré coup au développement à tous les niveaux. Ce qui est certain, la ministre ne craint personne et semble être même bien protégée par sa hiérarchie. Par contre, pour le moment, ses déclarations demeurent juste des paroles qui ne sont jamais jointes par la pratique.

 Ravah Amokrane