Ministre des affaires religieuses Algériens : Ghoulam Allah insulte les non-jeûneurs Kabyles

17

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Le pouvoir a de mal à digérer l’action historique du déjeuner en pleine rue organisée à Tizi-Ouzou, le 03 août dernier. La non-réussite de l’appel aux salafistes et aux repentis terroristes et à la mobilisation du personnel administratif, pour répliquer deux jours après aux non-jeûneurs, n’a fait que démonter l’attachement du peuple Kabyle aux principes de la laïcité et de la tolérance religieuse.

Le ministre Algérien, Abdellah Ghoulam Allah, est revenu encore une fois à la charge pour dénigrer les Kabyles, en direct à la télévision, mercredi soir, en annonçant la fin du mois de carême et la fête de l’aïd pour jeudi. Pour lui, ceux qui ont pris part au rassemblement historique de 03 aout dernier « sont manipulés ». Mais ce premier responsable de la religion en Algérie n’a donné aucun nom. Il n’a pas eut l’audace de dire par la main étrangère, car il sait bien que la main étrangère s’accapare des richesses pétrolières et gazières du sud Algérien avec la bénédiction de Chakib Khellil, homme de confiance de Bouteflika.

Il a qualifié l’action d’atteinte grave à l’islam. Cet inamovible ministre ne veut pas comprendre que le déjeuner n’a pas été organisé contre l’islman ni aucune autre religion. Il ne veut pas savoir aussi que des jeûneurs et des pratiquants musulmans ont cautionné et ont participé au rassemblement. Ghoulam Allah n’a soufflé aucun mot sur les 4 jeunes policiers tués à Azeffoun quelques heures seulement avant sa sortie médiatique. Il ne s’est soucié à aucun moment comment les parents, les enfants, les femmes et les proches de ces victimes ont passé la fête de l’aïd. Ghoulam Allah n’a jamais réagi aux scandales successifs des actes de pédophilie qui ont secoué les écoles coraniques.

Pour ce qui concerne le rassemblement historique de 03 août dernier, qu’il sache que toutes les sections du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie et d’autres citoyens d’autres mouvances politiques, demandent au gouvernement provisoire de la Kabylie d’inscrire cette date comme journée nationale Kabyle pour la tolérance.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici