Miss Kabylie ou le naufrage d’un complot contre la Kabylie

8
Miss Kabylie 2017

KABYLIE (Tamurt) – Pas du tout adepte des théories du complot qui fleurissent ici et là sur divers sujets et dont certaines sont tirées par les cheveux. Mais cette énième histoire de « Miss Kabylie » possède tous les ingrédients d’un complot ourdi contre la Kabylie. C’est bien connu, pour le pouvoir colonial raciste d’Alger, tous les bois sont bons pour allumer le feu entre Kabyles, avec la complicité agissante de certains de ses relais grassement rémunérés.

Si en 2016, lors du même événement, la polémique avait traumatisée la Miss Kabylie des semaines durant, était déclenchée de manière spontanée. En 2017 l’acte est plus que prémédité par la télévision algérienne. Trop content de se délecter de la polémique qui avait déchiré l’opinion kabyle sur les réseaux sociaux et la presse, donnant ainsi une image rétrograde de la Kabylie et des Kabyles, le pouvoir algérien a récidivé. Mais cette fois-ci, le refus de Miss Kabylie de s’exprimer en arabe a, comme un grain de sable, grippé la machine propagandiste de la dictature algérienne.

Le scénario est rôdé : un média lourd, un kabyle de service dévoué corps et âme aux bourreaux et une intervention dans la langue du colon de Miss Kabylie, sensée représenter la fraicheur de la jeunesse kabyle. Il ne faut pas plus pour que la toile s’enflamme pour des semaines. Polémique qui à tort ou à raison ne manquera pas d’écorner l’image de la Kabylie. Non content de la tournure des événements, le pseudo organisateur du concours s’est empressé de disqualifier la jeune fille rétroactivement pour un fallacieux motif de manque respect envers autrui. La vraie raison c’est qu’il a échoué lamentablement dans sa mission de dénigrement de la Kabylie.

Ainsi, il arrive que ceux qui engrangent des subventions sur le dos de la Kabylie pour s’enrichir, recueillent la honte et l’opprobre. Tel est le sort de ceux qui tentent d’opposer les Kabyles dans le but final est de mettre à feu et à sang la Kabylie.

Zahir Boukhelifa