Mohcine Belabès fustige Nourdine Aït Hamouda dans son meeting à Alger

8
Mohcine Belabès fustige Nourdine Aït Hamouda dans son meeting à Alger
Mohcine Belabès fustige Nourdine Aït Hamouda dans son meeting à Alger

ALGER (Tamurt) – Environs 3000 personnes ont assisté cet après midi au meeting du RCD tenu à la salle Atlas de Bab El Oued à Alger, pour célébrer le 27 ème anniversaire de la création de ce parti politique kabyle. Mohcine Belbès, président du parti,  a été accueilli avec une forte ovation. «  FLN à la porte », « Pouvoir assassin », «  Assa azka le RCD Yella Yella », sont, entres autres, les slogans de l’assistance.  

D’emblée le président fustige Nourdine Aït Hamouda sans le nommer. « Votre présence C’est aussi un désaveu pour ceux qui alimentent la propagande de la confusion pour absoudre le système de ses échecs, de ses turpitudes et de ses crimes en répandant l’intox qui veut faire croire que tous les acteurs politiques sont les mêmes. Votre présence témoigne de la lucidité de notre peuple qui refuse l’amalgame : oui il y a des politiques pourris mais il existe des militants dignes dévoués et désintéressés ; votre présence est plus qu’une réponse à un appel, c’est un engagement pour la vérité, pour la transparence, pour la démocratie ; cela est un beau, un grand et un immense message d’espoir », dira-t-il.

Voulant minimiser des critiques de Nourdine Aït Hamouda, le premier homme du RCD explique au RCD «  nous avons toujours été responsables. Le poids de cette responsabilité nous pousse à être lucides et porteurs de critiques constructives et rationnelles. Nous avons toujours refusé de recourir aux raccourcis, aux anathèmes et à l’insulte ; oui nous avons refusé le populisme qui en a tenté tant. Pour nous, il ne s’agit nullement de régler des comptes personnels même si nous avons subi la répression et l’invective. Notre ligne de conduite c’est l’intérêt du pays et donc chercher concrètement à régler les problèmes politiques qui bloquent le développement et le progrès ».

Sur le plan algérien Bellabès affirmera que son parti détient la solution pour régler tous les problèmes. « Pour le RCD, une issue positive à cette crise ne peut venir de l’intérieur du système des clans. C’est pour cela que nous avons pris l’initiative avec d’autres partis et personnalités de l’opposition pour construire ensemble l’alternative. Une alternative qui redonne au peuple algérien sa souveraineté. Une alternative qui permet au peuple algérien de construire ses institutions, de rédiger sa constitution et d’élire librement ses représentants », dira Mohcine Bellabès.

Ces partis dont ils parlent sont ceux de Djabbalh qui rejette la langue tamazight, celui de Hamas qui a applaudi l’assassinat de Matoub Lounès et du parti de Benflis qui a réprimé les Kabyles à Alger , le 14 juin 2001.  Notons que la salle El Harcha a été remplie de Kabyles et le nombre d’Arabe qui sont venus assister au meeting du RCD se compte sur les doigts d’une seule main, pourtant les responsables du RCD ont plus exprimé en arabe qu’en kabyle !

 Lounès B