Mohcine Belabès : « Le MAK est un mouvement extrémiste »

44

ALGERIE (Tamurt) – Le président du Rassemblement pour la Culture  et de la Démocratie, Mohcine Belabès, sur une chaîne de télévision a qualifié le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie d’un mouvement extrémiste.  Dans un arabe châtié, le président du RCD a même livré une analyse les plus étonnantes.

« Je ne pense pas qu’il existe vraiment un problème au niveau des régions de la Kabylie au point de vouloir ou de revendiquer un problème d’autodétermination. Il est impossible pour un mouvement extrémiste de s’implanter dans une région comme la Kabylie », pense Mohcine Belabès, sans mâcher ses mots. Le RCD rejoint ainsi son frère ennemi le FFS dans leur guerre contre le MAK. Ces deux partis ont trouvé enfin un point de divergence et une cause commune : lutter contre le MAK. Cette dernière sortie médiatique du RCD confirme davantage son ralliement, avec armes et bagages, avec le clan de Bouteflika.

Il y a quelques mois seulement, ce même Mohcine Belabès avait défendu le MAK et avait même appelé à marcher ensemble à l’occasion du 20 avril. Le revirement, ou le volt face du RCD s’exilique par sa nouvelle mission, que ses mentors lui a confié en Kabylie. Belabès qui a scellé une alliance avec des organisations terroristes et ennemies de la Kabylie, le Hamas et le parti de Djaballah, a qualifié ces deux formations politiques de « démocratiques et de frères », et le contraire pour le MAK.

La déception au sein des sympathisants du MAK est énorme. Eux qui pensent que le RCD est une formation politique Kabyle frère. Mais ce même RCD qui a réussi de casser la dynamique du FFS durant les années 1990, provoquera un effet contraire avec le MAK. Les Kabyles ne sont plus dupes !

Lounès B