Mokrane Aït Larbi soutient le candidat des militaires

2
Mokrane Ait Larbi
Mokrane Ait Larbi

KABYLIE (TAMURT) – Le premier à afficher publiquement son soutien à un candidat des militaires algérien, Ali Ghediri, est malheureusement un Kabyle. Il s’agit de l’avocat Mokrane Aït Larbi. Ce militant, dit de la cause démocratique et l’un des membres fondateurs du Rassemblement pour la culture et la démocratie duquel il a démissionné en 1991. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il était pendant plus de 20 ans un fervent militant du parti unique, le FLN. En 1978, alors que tous les militants kabyles, Ali Mecili, Aït Ahmed, Saïd Sadi, Ferhat Mehenni, Lounaouci, pour ne citer que ceux-là, étaient en congrès du FFS et en mettant en avant la question amazighe, Mokrane Aït Larbi menait une campagne pour les législatives de Boumediène.

Il était tête de liste à Tizi Ouzou. Par la suite, en 1989, il fonde le RCD, avant de le quitter en 1991.  En 1999, Aït Larbi est nommé par Liamine Zeroual sénateurs pour cinq ans.  Poste duquel il démissionne 3 ans plus tard lors des événements de Kabylie. « C’est vrai on peut commettre des erreurs à certains moment, mais ou est l’interet de la Kabylie dans cette mascarade éléctorale. Je pense qu’il n’a aucune crédibilité », estime un militant indépendantiste kabyle.

Ravah Amokrane