Au moment où la JSK continue de sombrer : L’USAth Douala qualifiée aux 8e de finale

2

TIZI-OUZOU –Tamurt) – Alors que la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), version Moh Cherif Hannachi, poursuit sa descente aux enfers, en risquant le pire en fin de saison, l’USAth Douala vient de se qualifier en huitièmes de finale de la coupe d’Algérie.

Une qualification qui est loin d’être le fruit d’un hasard mais plutôt le résultat de longs efforts fournis, sans relâche, par les enfants et les dirigeants de ce club, qui honorent, désormais, la Kabylie. Contrairement à la JSK de Moh Cherif Hannachi, qui fait honte à tout kabyle qui se respecte, l’USAth Douala vient de signer sa qualification après une large victoire au match des seizièmes de finale. L’USAth Douala a en effet écrasé, c’est le moins qu’on puisse dire, le club du CAMSkikda lors du match disputé, samedi 17 décembre, avec un score de quatre buts à zéro. Quelle que soit la suite que connaitra cette belle aventure de l’USAth Douala, il faut reconnaitre aux enfants de ce club le grand mérite d’être déjà allé aussi loin dans cette compétition, très serrée, devant des clubs prestigieux, ayant dans leurs caisses, des milliards de centimes comme moyens alors que l’USAth Douala n’en a que des miettes comme budget de fonctionnement.

L’aventure actuelle de l’USAth Douala rappelle l’épopée de la JSK durant les années soixante-dix et quatre-vingt où les seuls moyens dont disposaient les joueurs de l’époque, c’était la motivation et leur dignité kabyle, face au régime dictatorial algérien qui a dénié aux amazighs en général et surtout aux kabyles, d’affirmer leur identité et leur langue, après que la langue arabe leur ait été imposée de force au lendemain de l’indépendance. Merci aux Ath Douala de lancer cette bouffée d’oxygène au moment où la JSK de Moh Cherif Hannachi a transformé le football en cauchemar pour tous les kabyles.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici