Mouloud Feraoun avait refusé la députation proposée par De Gaulle !

4
Mouloud Feraoun

KABYLIE (Tamurt) – 55 ans sont passés depuis l’assassinat de l’illustre écrivain et intellectuel kabyle, Mouloud Feraoun, le 15 mars 1962 par l’OAS à Alger. L’anniversaire de son assassinat coïncide cette année avec la campagne électorale en Algérie pour les législatives prochaines.

Pour l’histoire, Mouloud Feraoun a été reçu durant la guerre de libération par le général De Gaulle, après plusieurs mois d’insistance. Le chef d’Etat Français lui avait proposé le poste de député, mais que fut la surprise de De Gaulle de voir le fils de Tizi Hivel rejeter cette proposition, mais d’insister sur le droit des algériens à leur autodétermination. Mouloud Feraoun ne s’est pas impliqué dans le conflit armé, mais il a toujours défendu la libération de son pays. Il a tenu aussi  à répondre avec intelligence et affronter les écrivains Français qui s’opposaient à l’indépendance de l’Algérie.

En 2017, les opportunistes, plus particulièrement des politiciens kabyles,  se ruent vers la députation pour cautionner un régime parfois pire que celui de De Gaulle durant l’ère Française. Siéger aujourd’hui au parlement algérien,  est une pure traîtrise. L’auteur du roman «  la terre et le sang » n’a pas glissé sur la planche de l’opportunisme. Il a gardé son intégrité morale.  On se demande aujourd’hui comment certains kabyles osent se présenter même sur des listes du RND, FLN, Hamas… !

Ravah Amokrane pour Tamurt