Mouloud Mebarki met en garde le pouvoir d’Alger

5

KABYLIE (Tamurt) – Le MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie) est d’essence foncièrement pacifique dont l’objectif est d’arracher le droit du peuple kabyle à disposer de lui-même par des moyens politiques. Il refuse de tomber dans le jeu malsain des autorités algériennes qui veulent créer une diversion pour faire oublier leur faillite morale et politique en provoquant des émeutes et des carnages en Kabylie. 

Que cherchent les tenants du pouvoir colonial algérien en décidant de déployer autant de moyens de guerre en Kabylie ? Est-ce le coup de Cap Sigli (décembre 1978, à la mort de Boumediene), de l’assassinat de Matoub Lounes (juin 1998), ou de Guermah Massinissa (avril 2001) que le  régime d’Alger tente de rééditer en attendant l’annonce de la mort de Bouteflika et la désignation de son successeur ? Dans tous les cas, le MAK et l’G.P.K. n’admettront jamais que l’Algérie fasse de nouveau couler du sang kabyle impunément.

Dès l’annonce de la commémoration de la journée de la Nation Kabyle, instituée par l’G.P.K., l’Etat algérien avait entrepris, à travers ses agents et ses relais locaux, une vaste entreprise d’intimidation, allant de la fermeture de locaux commerciaux des militants jusqu’à des interpellations arbitraires. Les militants arrêtés ont subi d’affreux sévices aussi bien  psychologiques que physiques. Les instances internationales seront saisies pour apporter la preuve encore une fois de la nature colonialiste de l’Etat algérien, en Kabylie.

Nous saluons  le courage et la solidarité des citoyens kabyles qui se sont, à chaque fois, mobilisés pour soutenir les militants et sympathisants du mouvement. Que ce soit à Larevɛa  n At Iraten, Melbou, Mekla ou At Dwala, le peuple kabyle ne s’est pas laissé piétiner ou toucher à l’ancestrale Laânaya. Les habitants d’At Dwala, l’ont clairement exprimé aux agents du colonialisme algérien.

Le MAK, qui condamne avec fermeté l’arrestation de Mouloud Mebarki, Karim Meghati et Amine Amrouche, exprime sa reconnaissance aux avocats qui les ont défendus devant la justice coloniale algérienne qui a rendu un jugement infâme conforme à la nature de son Etat. Ceci est la preuve s’il en faut de l’ancrage populaire du MAK, mais surtout ceci est le signe annonciateur de la fin de la présence coloniale en terre Kabyle. Ce 14 juin  2016 donne encore un sens à l’adage « le peuple kabyle ne s’enchaîne ni par la menace ni par la corruption ».

Vive la Kabylie libre

Vive la Nation Kabyle.

Mouloud Mebarki, Président du Conseil National.

5 COMMENTAIRES

  1. Mouloud Mebarki doit mettre en garde les villageois d’Ililtène qui vont finir par s’entretuer à cause d’un différend sur la distribution de l’eau. Ils vont nous couvrir de honte pour le reste de nos jours, ces villageois. Ils pourront quand même régler leur différend loin des projecteurs comme des gens civilisés, mais dans ce coin là de la Kabylie, je pense qu’ils vivent encore au moyen-âge. Le projet du MAK prendra un sacré coup.

    nekkini d aqvayli ghur awth ass thinim waghi youssad ar dagui iwaken ad yessimess ileqvayel

    • Tu es hors sujet . Là on te parle du mak et de l’ arrestation de ces monsieurs et toi tu parles des villageois qui vont s’entretuer a cause de l’eau . Pauvre kabylos

  2. C’est avec des commentaires ironiques comme les votres qu’ont avancent …. Réveillez vous …!!!! Ont est en 2016….. Et surtout portez la bonne chemise …

Comments are closed.