Le mouvement Hirak à bout de souffle

1
Mouvement Hirak

MAROC (Tamurt) – Le mouvement d’essence pacifique et libérateur « Hirak » , du pays du Rif, est à bout de souffle. Le régime colonial Marocain a réussi à éteindre graduellement une révolution des Rifains inédite contre le Makhzen.

Même si le plupart des leaders de ce mouvement, né en octobre 2016, parlent d’un moment de répit, des divergences sont déjà apparues entre plusieurs fractions; ce qui a donné un sacré coup à ce mouvement qui avait rendu l’espoir pas seulement aux Rifains, mais aussi aux peuples amazighs d’Afrique du nord sous la domination et la colonisation arabo-islamique. Les Rifains ne perdent pas espoir de reprendre le combat, en dépit de black-out total affiché par la communauté internationale. La situation, dont se trouve le mouvement Hirak, nous fait rappeler celle du mouvement citoyen en Kabylie en 2003.

Un mouvement qui s’est évaporé dans la nature après les négociations d’Abrika avec Ouyahia. Faut-il juste rappeler que plus de 65 détenus politiques du mouvement Hirak, dont Ezafzafi, sont toujours derrière les barreaux. Le roi du Maroc ne compte pas lâcher du lest. Par ailleurs si l’Algérie fiance directement le Polisario, puisqu’il est d’essence arabo-islamique, elle s’oppose farouchement au mouvement Hirak qui veut un Etat Amazigh. Une politique de deux poids et deux mesures.

Ravah Amokrane