Il n y a que les kabyles qui ont rendu hommage à Aït Ahmed

14

ALGÉRIE (Tamurt) – Le deuxième anniversaire de la disparition du leader charismatique du FFS, l’homme qui a planifié dès le départ la guerre d’Algérie, Hocine Aït Ahmed, a été marqué par de nombreux hommages qui lui ont été rendus dans les quatre coins de la Kabylie, plus particulièrement par les sections de son parti.

Un hommage mérité pour un homme qui a consacré plus de 70 ans de sa vie pour la cause démocratique et les droits de l’homme. Malheureusement, force est de constater, comme d’habitude, qu’hormis les kabyles, aucun algérien n’a daigné évoquer, au moins, le nom de ce chef historique kabyle. Les Algériens, par racisme bien sûr, ignorent délibérément le créateur de l’Organisation Spéciale en 1947. Aït Ahmed qui a joué un rôle très important dans l’inscription de la cause Algérienne à l’ONU est complètement méconnu par les Algériens.

Au contraire, les exploits et les sacrifices des chefs historiques kabyles, tels qu’Aït Ahmed, Abane et Krim, pour ne citer que ceux-là, sont attribués à Boumediene et à Benbella qui n’ont joué aucun rôle durant la guerre de libération, si ce n’est celui de planifier et d’assassiner les vrais révolutionnaires afin de prendre le pouvoir par la suite. Aujour’dhui, aux kabyles de prouver de quoi ils sont capables et de bâtir leur propre Etat.

Ravah Amokrane