Nelson Mandela, premier président noir d’Afrique du Sud, tire sa révérence

9

AFRIQUE DU SUD (Tamurt) – Nelson Mandela, héros la lutte contre le régime raciste d’apartheid et premier président noir de l’Afrique du Sud démocratique, est mort jeudi à l’âge de 95 ans. « L’ex-président Nelson Mandela nous a quittés (…) il est maintenant en paix. La Nation a perdu son fils le plus illustre », a déclaré le président Zuma lors d’une intervention en direct.

«Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres», écrivait Nelson Mandela dans son autobiographie. Cette phrase illustre à elle seule le personnage qu’était Mandela, un assoifé de liberté et de justice.

Durant l’Apartheid, il passera 27 années en prison pour être enfin délivré le 11 février 1990. Le régime du président De Klerck l’associe aux négociations qui conduiront à l’abolition de l’apartheid et leur vaudront conjointement le prix Nobel de la Paix en 1993.

Entre temps, Mandela est élu président de l’Afrique du Sud en 1994. Il restera au pouvoir de 1994 à 1999 avant de laisser la place à Thabo Mbeki.

Nelson Mandela, qui a fêté ses 95 ans le 18 juillet, avait été hospitalisé quatre fois depuis décembre, à chaque fois pour des récidives d’infections pulmonaires. Ces problèmes récurrents étaient probablement liées aux séquelles d’une tuberculose contractée pendant son séjour sur l’île-prison de Robben Island, au large du Cap.